>  Les Boîtes à Chaussures

PUBLIC : personnes âgées résidant en maison de retraite et élèves des écoles.


ATELIERS : écriture dirigé par Jules Lagrafeuil, auteur.
               création de « lettres spectaculaires » dirigé par Elsa Blin, plasticienne scénographe.



LA DEMARCHE :
Travailler autour du thème de la correspondance : l’écriture comme lien avec l’autre (réel ou imaginaire) et l’expression de soi et la fabrication de lettres spectaculaires (qui utilisent dans leur fabrication des matériaux inhabituels).

d- Atelier d’écriture
Que ce soit avec les élèves des écoles ou les personnes âgées, il s’agissait de libérer le rapport à l’écriture, de stimuler l’imaginaire pour dépasser les blocages : « bien écrire » pour les scolaires, « écrire » tout court pour les personnes âgées qui n’écrivent plus.

Trois séances, trois étapes : une séance d’écriture  à partir de photos, une séance marathon avec des thèmes imposés ( « la première fois », « ce que je veux te dire », « les élections »), dernière séance création d’une lettre sur le thème de la transmission, avec utilisation du support plastique réalisé avec Elsa Blin.
L’atelier a permis au public et aux soignants de réaliser à quel point le lien épistolaire était inexistant dans les maisons de retraites, et a suscité l’envie de poursuivre cet exercice au-delà de notre rencontre.



ATELIERS ARTS PLASTIQUES :
La fabrication de « lettres spectaculaires » était le point de départ d’une création plastique, qui pourrait devenir support à l’écriture.
Il fallait amener à dépasser les blocages du faire bien, joli, propre et proportionné, aller vers une création plastique personnelle.

Les deux premiers jours étaient consacrés à l’essai de différentes techniques mais dans l’optique de la réalisation d’un support lettre. Le troisième jour, chaque participant choisissait une ou plusieurs techniques en fonction de ce qu’il voulait réaliser.
La première approche de l’atelier a été abstraite : découverte tactile, visuelle et collage de papiers du monde entier, travail d’assemblage.
La deuxième approche tournait autour du dessin, de la peinture.
Les élèves des écoles se sont très vite emparés de toutes les possibilités de matières et de  techniques pour aller vers des productions plastiques très libres.
Pour les personnes âgées, le travail a été plus délicat. Il y avait beaucoup d’appréhension quant à la qualité de ce qui été produit, beaucoup de jugement. Beaucoup se sont retrouvés face à un monde qu’il ne connaissait pas du tout, la création plastique.
Elsa Blin a énormément travaillé sur la confiance en soi et la prise de risque, sur rassurer et pousser plus loin. Pour certains, cette exploration plastique a été une révélation personnelle forte.



RENDU DES ATELIERS :

Journée événement sur le thème de la correspondance : « Le Grand Pichenic »
Les habitants et les participants des ateliers étaient conviés dans l’école dont la cour et le jardin avaient été entièrement redécorés avec l’aide des associations locales autour du thème de la correspondance.
Chacun a partagé son panier pique-nique et a pu participer aux différents ateliers autour de la correspondance.
La production des ateliers écriture et création de lettres spectaculaires était exposée.

  • w-facebook
  • w-tbird
  • w-googleplus