La sœur de Shakespeare cherche un.e scénographe

 

  • Qui est La soeur de Shakespeare ?

C’est une compagnie professionnelle basée en Nouvelle Aquitaine et co-dirigée par Marilyne Lagrafeuil et Gwenaëlle Mendonça.

Son travail s’articule autour de l’écriture contemporaine (auteurs vivants, adaptation de textes non théâtraux, écriture au plateau) qui induit l’invention de nouvelles formes scénographiques (lumière vidéo, création et spatialisation sonore, créations hors les murs).

Chaque création naît d’une nécessité et est l’aboutissement d’un processus de recherche collective associant auteur-e, metteur-e en scène, comédien-ne, vidéaste, créateur-trice sonore, scénographe, ingénieur-e du son, chef-fe cuisinier-ière, entraîneur-se sportif-ve…

 

  • Pour quel projet ?

Rester dans la course Titre provisoire

Théâtre calorimétrique - Écriture au plateau

 

« Une gare est un lieu où se croisent les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien ».

   Emmanuel Macron. 2017

 

« La figure de la looseuse de la féminité m’est plus que sympathique, elle m’est essentielle. Tout comme la figure du looser social, économique ou politique. Je préfère ceux qui n’y arrivent pas pour la simple et bonne raison que je n’y arrive pas très bien moi même ».

King Kong Théorie. Virginie Despentes. 2006

 

Ce projet naît du constat de notre propre effort, de notre bagarre acharnée pour rester dans la course.

Rester dans la course à tous les niveaux : artistiquement, économiquement, socialement, fémininement, parentalement, amoureusement…

Dans le même temps que notre réflexion personnelle, se sont télescopées deux paroles : celle d’Emmanuel Macron et celle de Virginie Despentes.

Une culture de la win versus une poésie de la lose.

Deux succès retentissants pour un propos inverse.

Nous vivons dans une société qui encense la réussite et dans le même temps consacre une autrice dont le sujet principal est « ceux qui n’y arrivent pas ».

 

Nous en sommes tous là, en plein paradoxe : répondre à cette injonction de la réussite, rester dans la course à tout prix, remuant comme des frites dans l’huile bouillante, tout en sentant bien l’énorme mensonge de tout ça.

Et que se passerait-il si on disait vraiment la vérité?

Avouer “qu’on n’y arrive pas très bien”.

 

  • Ce qu’on cherche.

  • Une collaboration étroite entre la metteuse en scène et le.a scénographe pour mener une recherche collective autour du projet. s’écrira au plateau avec les acteurs mais aussi le reste de l’équipe, nous avancerons ensemble. Il sera donc nécessaire d’être présent.e pendant les répétitions.

 

  • A mener une réflexion autour de la place du public et donc orienter notre recherche scénographique sur la porosité entre le plateau et la salle.

 

  • A mener une réflexion sur l’image : le projet implique un questionnement sur le rapport à l’image que nous entretenons aujourd’hui pour rester dans la course.

Le.a scénographe travaillera donc en compagnonnage avec un.e vidéaste.

 

  • Combien c’est payé ?

Nous sommes en recherche de partenaires (nous sommes, pour l’heure, soutenues par Pronomade(s) en Haute-Garonne/CNAR et La Mégisserie/Scène conventionnée de Saint-Junien) nous ne pouvons, pour l’instant, pas nous avancer sur une somme précise.

La soeur de Shakespeare a, jusqu’à présent, payé tout le monde, tout le temps (répétitions et représentations).

 

  • C’est quand ?

Résidence Labo : du 7 au 17 mai 2018 à Pronomade(s) en Haute-Garonne - CNAR

Résidence 2 : 10 jours - fin 2018/début 2019

Résidence 3 : 3 semaines - courant 2019

Résidence 4 : 2 semaines - fin 2019

Création Fin 2019

 

  • Comment postuler?

Envoyer CV et lettre à soeur.de.shakespeare@gmail.com

Les candidatures seront étudiées jusqu’au 31 Décembre 2017 et nous vous rencontrerons à Paris.

 

  • En savoir plus

https://www.soeurdeshakespeare.com/

  • w-facebook
  • w-tbird
  • w-googleplus