> A combien de carreaux de la marge?

 



Nous avons décidé de dissocier le temps de création des actions artistiques. La création de “A combien de carreaux de la marge?” ne nait plus des collectes mais bien d’une recherche sur le texte lui même, en revanche il est important que le projet d’action culturelle fasse écho au texte d’Emma George, naisse de ses thèmes et de ses questionnements.

Les thèmes qui nous semblent intéressants à transmettre et que nous avons envie d’aborder sont :
-l’écriture d’Emma George et ses différentes formes (la liste, par exemple, est une forme d’écriture récurrente chez Emma George)
-le thème des objets : dans plusieurs des textes dont est composé “A combien de carreaux de la marge?”, nous voyons poindre l’importance des objets, comme si ceux-ci étaient des bouées de sauvetage pour cette héroïne devant qui tout bascule; elle s’accroche aux objets comme pour s’accrocher à une réalité qui se dérobe.
-la Famille : en sus du texte “A combien de la carreaux de la marge?” Emma George a écrit un recueil de textes intitulé « A.O.C. » qui relate en quelques fragments, une histoire de famille. Sujet vaste, profond, parfois dur et qui touche tout le monde.
-La Femme : « Alors il a fallu que quelque chose sorte. Quelque chose qui a découlé de ce « pluri-activisme » féminin… Sans renier le fait d’avoir tout voulu (travailler, enfanter, gérer le dedans comme le dehors) force est de constater que ces gourmandises font gonfler l’éponge qui sert de parure… » Emma George.


La démarche d’action culturelle se décline autour de plusieurs formes (ateliers écriture/son, atelier écriture/jeu, atelier vidéo/parole ou du « sur mesure » en fonction de la demande d’un lieu).





La vie des Choses, documentaire.

Durant l’été 2011, la vidéaste Marion Castor et la comédienne Marilyne Lagrafeuil ont rencontré une trentaine de personnes résidant en maison de retraite ou dépendant du réseau d’aide à domicile. Chaque personne a été invitée à parler des objets importants de sa vie, des objets regrettés, rêvés, des nouvelles technologies…De ces rencontres est né un film : « La vie des choses » qui a été projeté en novembre à l’EHPAD de Seilhac.
Ce film va continuer à être diffusé dans les maisons de retraite mais aussi lors de soirées documentaires, il est à la disposition des lieux qui accueillent le spectacle.





Le Festin Électrique 

À la demande d’Olivier Couqueberg, directeur de la Mégisserie-Théâtre de Saint-Junien (co-producteur) nous avons proposé un projet d’action culturelle « sur mesure » pour l’évènement « Saint-Junien, la rouge » - Octobre 2012.







Ateliers

Atelier écriture dirigé par l’auteure
Atelier création sonore dirigé par Marion Castor, créatrice sonore
Atelier théâtre dirigé par Gwénaëlle Mendonça, metteure en scène

 

Ces ateliers à géométrie variable, tout public (de préférence intergénérationnels) peuvent aboutir à des rendus avant ou après le spectacle. Ils sont mis en place en concertation avec les lieux qui accueillent le spectacle.
Par exemple, les textes de l’atelier d’écriture mis en son par l’atelier création sonore peuvent être diffusés dans le hall du théâtre avant ou après le spectacle.

  • w-facebook
  • w-tbird
  • w-googleplus