MATCH !

AUTOFICTION SUR LA RENCONTRE AMOUREUSE A L’ÈRE DU NUMERIQUE

Création 2021

NOTE D'INTENTION

Je dis ce qui est éprouvé par tous même si on ne sait pas le vivre. Marguerite Duras

 

Ma petite cousine de 20 ans est inscrite sur Tinder.

Ma grande cousine de 85 ans est inscrite sur Tinder.

Tinder est une application de rencontre qui comptait 60 millions d’inscrits en 2015 et annonçait un chiffre d’affaires de 800 millions de dollars en 2018.

Sur Tinder, quand 2 personnes inscrites manifestent de l’intérêt l’une pour l’autre, une fenêtre s’ouvre et affiche : « It’s a match ! ».

C’est à partir de ce moment que la discussion en ligne peut commencer.

Toutes générations confondues, ces applications ont bouleversé les modes de rencontre et mis en place un véritable entreprenariat de l’intime.

 

Depuis le spectacle RESTER DANS LA COURSE, mon travail s’oriente vers une écriture d’autofiction documentée visant à interroger les injonctions de notre monde contemporain néo-libéral.

Je me considère comme une matière, un lieu de passage de différentes expériences sociales. Je cherche quelque chose qui appartient à l’humanité dont je suis un exemplaire.

Pour cette création, je vais questionner la rencontre amoureuse contemporaine par le biais de l’autofiction.

J’ai 42 ans, je suis célibataire.

J’ai constaté qu’à chaque période de célibat plus ou moins prolongé, je suis revenue faire un tour sur les applications de rencontre.

Pour ce projet, depuis Août 2019, je suis inscrite sur Tinder, Happn, Bumble et OK Cupid. Ce sont les applications de rencontre référencées comme les plus « tendance ».

 

En documentant ma propre expérience, je souhaite interroger :

  • la représentation de soi

  • l’injonction à la mise en couple

  • la notion de classe socioculturelle dans le choix d’un.e partenaire 

  • les normes dans les rapports de séduction hétérosexuels

 

Comme pour RESTER DANS LA COURSE, j’ai envie de jouer avec la réalité et la fiction pour permettre une identification forte du.de.la spectateur.trice.

Proposer un récit dont le suspens serait « Va-t-elle trouver l’amour ? » et à l’intérieur de cette histoire convoquer d’autres personnages, d’autres tranches de vie réelles ou imaginaires pour dessiner une géographie de l’intime contemporain.

Parler de ces hommes et femmes isolé.es derrière le cercle de lumière de leur Smartphone, à la recherche sinon d’amour, au moins d’un peu de considération.

 

Et si nous devions tous.tes composer avec « l’ultra moderne solitude » malgré notre monde sur connecté ?

 

                                                                              Marilyne Lagrafeuil. Janvier 2020

Retouche.jpg

PARTENAIRES (en cours)

L'Odyssée - Scène conventionnée de Périgueux

CALENDRIER PRÉVISIONNEL

Résidence 0 / Hors plateau / 15 jours
Préparation d’une première hypothèse

Février à Août 2021

Résidence 1 / Plateau équipé / 15 jours
Validation première hypothèse de travail
Septembre 2021

Résidence 2 / Plateau équipé / 15 jours

Mise en œuvre
Octobre 2021

Résidence 3 / Plateau équipé / 7 jours
Ajustements
Novembre 2021

Création
Novembre 2021

ÉQUIPE DE CRÉATION

Interprétation, mise en scène et écriture : Marilyne Lagrafeuil

Création musicale et interprétation : Sébastien Chadelaud

Collaboration artistique : Alexandre Doublet

Assistanat mise en scène : Aurélie Bidault

Scénographie – costumes : En cours

Mise en son : Pierre Fleygnac

Création lumière : En cours

  • w-facebook
  • w-tbird
  • w-googleplus