Création sonore​

C'est une BO, comme la musique qui tire les larmes d'une bande originale de film.

C'est son film, celui qu'elle tente de jouer le mieux possible.

C'est cette liberté qu'elle espère atteindre, en ne se rattachant plus à rien, en quittant tout.

C'est cet infiniment grand tellement espéré, tellement plus clinquant que l'infiniment petit.

C'est le son de cette ville, de cette vie où elle s'est abandonnée et où elle tente de se retrouver.

Ce sont les turbines des trains du départ.

C'est la musique des boîtes de nuit, entêtantes, fortes.

C'est le silence tellement lourd.

Ce sont les musiques de sa vie rêvée.

C'est le son des films de Cassavetes.

C'est le chant séducteur de Rita Hayworth.

Ce sont des applaudissements espérés.

Ce sont des airs rythmés et mélancoliques, la frénésie de l'oubli et du vide face au déséquilibre de sa réalité.

C'est du son structuré, cette structure tentée toujours abîmée par le hasard de la vie, inatteignable.

C'est la matière sonore organique de son spleen.

C'est le passage incessant et vertigineux du son de la vie,

au son de sa vie.



Marion Castor.





  • w-facebook
  • w-tbird
  • w-googleplus